• Accueil
  • Acériculture : François Lambert dénonce un petit de cartel
Des prix gonflés artificiellement

Acériculture : François Lambert dénonce un petit de cartel

Acériculture : François Lambert dénonce un petit de cartel

L'homme d'affaires et ex-dragon, François Lambert, dénonce la façon de faire d'une soixantaine de producteurs de sirop d'érable.

Le Journal de Montréal explique qu'ils veulent retenir une partie de leur production pour créer une pénurie et faire gonfler les prix.

Cette pénurie ainsi créée pourrait forcer des compagnies à payer des primes pour l'achat de sirop.

La démarche n'est pas illégale.

François Lambert croit cependant qu'elle s'apparente à un cartel.

En réponse au quotidien , le bureau du ministre de l'Agriculture, André Lamontagne, a aussi jugé que les consommateurs ne devaient pas en subir les conséquences dans un contexte de hausses de plusieurs produits alimentaires.

Les Laurentides comptent 275 entreprises acéricoles selon le ministère des Pêcheries,  de l'Agriculture et de l'Alimentation du Québec.

Vous êtes témoin d'un événement ou avez une histoire à nous partager, écrivez-nous à nouvelles@cime.fm  Écoutez-nous en tout temps pour suivre l'actualité locale et régionale dans les Laurentides et l'Est ontarien. 

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La meilleure musique... le soir!
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.